Ptôse

La ptôse mammaire correspond à la « chute » du sein . Elle est souvent mal tolérée sur le plan psychologique. La ptôse peut être globale (peau et glande) ou glandulaire pure.

Dans la ptôse globale, l’aréole descend et l’on peut distinguer 3 types selon le rapport de l’aréole avec la projection du sillon sous mammaire :

  • ptôse mineure : l’aréole est au dessus du sillon sous mammaire,
  • Modérée : l’aréole est au niveau du sillon,
  • Majeure : l’aréole est sous le sillon.

Dans la ptôse glandulaire, l’aréole reste au niveau du sillon sous mammaire mais on constate un déroulement de la peau du sein sous l’aréole

  • ptôse mineure : l’aréole est au dessus du sillon sous mammaire,
  • Modérée : l’aréole est au niveau du sillon,
  • Majeure : l’aréole est sous le sillon.

On peut distinguer 3 causes de ptôse :

  • Les ptôses sans excès de volume souvent liées en dehors des malformations à des problèmes d’elasticité de la peau,
  • Les ptôses avec excès de volume où le poids du sein tire vers le bas,
  • Les ptôses par réduction de volume, après grossesse ou amaigrissement.

Le traitement découle en partie de l’étiologie et fait appel à :

  • Un réduction de l’étui cutané (mastopexie),
  • Une réduction du volume et de l’étui cutané,
  • L’augmentation de volume mammaire (par prothèse et/ou injection de graisse) associé ou non à une réduction de l’étui cutané.

Il en résulte des cicatrices qui peuvent être autour de l’aréole, verticale sous l’aréole et horizontale au dessus du sillon sous mammaire.

Fiches d’information